Le vrai Cruelty-free est rare.


Le cruelty-free, la blague

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur ce post de Julie du blog Friendly Beauty, qui mettait en avant quelques point à propos de l’ambiguité qu’il y a autour de la réalité à propos des tests sur les animaux, et je vous conseille d’aller le lire avant de lire mon post, parce que je ne vais recracher mot pour mot le discours précis et pertinent de Julie.

Soit, le point qui m’a le plus dégoûtée dans son post, c’est …

qu’elle a mis en lumière un point auquel je n’avais jamais pensé auparavant : la commercialisation sur le marché chinois des produits de marques qui se revendiquent “cruelty-free”, ici en Europe.

Bah oui, parce qu‘en Chine la loi stipule qu’avant d’être commercialisé sur le marché chinois, un produit doit obligatoirement être testé en laboratoire pratiquant les tests sur les animaux. Oui, on en est toujours à ça en 2016, c’est consternant je sais.
Pour en revenir à ces marques, cela veut donc dire que malgré l’apparence de sociétés respectueuses du droit animal, leurs produits sont tout de même testés sur des animaux. Je veux bien admettre que le laboratoire ne leur appartient pas, que ces marques n’ont pas leur mot à dire là dessus et que ces tests sont effectués indépendamment de leur opinion, mais il n’empêche qu’elles PRENNENT LA DECISION DE S’IMPLANTER SUR LE MARCHÉ CHINOIS. Et que ça, ça n’incombent qu’à elles et à elles seule. On ne peut pas rejeter toute la faute sur le revendeur, c’est franchement trop facile !
Elles peuvent bien nous répondre, ces marques, qu’elles sont en pleine bataille avec les autorités chinoises, moi ça me dégoûte. D’autant plus qu’énormément de marques que j’aime sont sur la liste des marques “soit disant cruelty free” comme Bourjois, Caudalie,  et même des marques bio  ! Et tout ça au nom de quoi ? De notre bien vénérée LA THUNE mesdames et messieurs. Et vous n’allez quand même pas me dire que si toutes ces marques se retirent du marché chinois, elles vont toutes faire faillite du jour au lendemain, je refuse ! Non, elles sont juste trop impatientes pour faire le nécessaire afin obtenir le même chiffre d’affaire dans des pays où leurs produits ne nécessiteront pas la souffrance de pauvres animaux qui n’ont rien demandé alors que le marché chinois rapporte tellement !
En lisant ça je te jure que j’étais sur le cul. Non pas que je n’aie chez moi que des produits non testés sur les animaux/bio/naturels, je viens encore d’acheter un produit Maybelline ! Mais quand je fais le choix d’acheter un produit pour une raison, j’aimerais ne pas me faire berner ! C’est comme si on mettait des saloperies dans des produits certifiés Cosmébio ou qu’on écrivait “Gâteaux à la fraise” sur un paquet de gâteaus aux chocolats.
Ces derniers temps j’ai décidé de faire de plus en plus attention à ça, et je suis complètement déçue de me rendre compte que je ne vais pas pouvoir compter à 100% sur les marques que j’affectionne le plus pour m’accompagner dans cette démarche.

Je ne te parle pas de la gueule que j’ai tiré quand j’ai su qu’il y avait des marques bio (So Bio Etic, voir l’article de Friendly Beauty) qui font partie du petit club. Vous m’accorderez que ça ternit un peu l’image, cette histoire de n’avoir une éthique que dans une partie du monde, à partir d’un certain montant de bénéfices.

 
Comment trouver des produits qui ne sont vraiment pas testés sur les animaux ?
Il faut tout simplement s’assurer que la marque n’est pas implantée sur les ché-mar chinois. Pour ça, pour l’instant je n’ai trouvé qu’une solution : leur poser la question. En espérant qu’ils nous racontent pas de bobards!
 
Un exemple d’e-mail que j’ai envoyé à LASplash, une marque de makeup américaine que je suis sur instagram et qui me rend maboule avec leurs rouges à lèvres mats (et vegans, pour certains)
 
 
Voilà. Donc on fait rien de bio chez LASplash, mais quand on dit qu’on utilise le moins possible de substances animales c’est pas pour aller s’implanter sur le marché chinois derrière. 


Je vais arrêter ici mon coup de gueule, mais sachez que ça m’a vraiment atteinte d’apprendre une chose pareille, déjà que j’ai peu de foi en le monde qui m’entoure !
Encore une fois je ne prétend pas faire tout mon possible pour combattre les laboratoires de tests contre le animaux, mais au moins je ne prétends pas le contraire. Ce que j’aimerais, c’est que ces marques en prennent conscience, et qu’au moins elle l’indiquent dans leur FAQ où elles aiment tant scander que leurs produits ne sont pas testés sur les animaux. Un “cependant” s’impose, même si ça n’a pas lieu pour notre partie du monde, ça ne change rien, en tout cas en ce qui me concerne !

Une bise !
 
 
 

Cet article a 0 commentaires

  1. Oui, tout à fait d'accord, faire l'autruche ce n'est que repousser le problème qui finit toujours par revenir. Il faut au contraire oser parler de tout ça, et tu es très courageuse de le faire, beaucoup de blogs préfèrent faire croire qu'on vit chez les bisounours… Iris

  2. Vivre dans la lumière du savoir est parfois moins facile qu'une vie d'obscurantisme, mais il faut toujours choisir ce chemin ! Toujours !

  3. eh bien, j'ai appris quelque chose, même si ça aurait été plus facile de ne pas le savoir…Iris

Laisser un commentaire

Fermer le menu