La cruauté facile et les réseaux sociaux

Avant-hier soir je me baladais sur Twitter avant de dormir, comme d’hab pour voir si je ne trouve pas de quoi me marrer un bon coup (mon utilisation première de ce média) et finir la journée sur une note de positivité.

Je vais dans les TT voir si pour une fois on parle d’autre chose que de foot et là je tombe sur le hashtag #EnoraDegage. Je connais la bête, c’est une présentatrice qui n’est pas forcément ma favorite mais je le trouve tout de même violent, ce hashtag.
Et là, j’ai commis l’erreur de faire défiler les tweets des merveilleuses têtes pensantes qui s’en sont servis.
Je ne sais pas ce qu’il s’est encore passé dans Touche Pas à Mon Poste, je ne regarde pas cette émission mise à part quelques vidéos suggérées sur Youtube, je ne sais pas non plus quel est son rôle dans l’émission, en gros je n’ai aucune information mais je suis tout de même abasourdie.

ON OUBLIE QU’ON S’ADRESSE A UN ETRE HUMAIN

Je suis abasourdie parce que je vois défiler devant mes yeux des milliers et des milliers de messages haineux, inquisiteurs et dégradants et, tout ça, à l’adresse d’une seule et même personne HUMAINE qui a, malgré toutes les apparences qu’elle peut renvoyer, une sensibilité. Sauf que ça, on l’a oublié. A force de parler de la frontière entre le virtuel et la vraie vie comme d’un abîme on a oublié que de chaque côté du ravin il y a toujours un humain, TOUJOURS.

Mais on ne se pose plus ces questions. On ne pense plus à la personne réelle qui va se lever le lendemain matin et se prendre cette vague de haine et d’humiliation en pleine face. Peut-être que c’est avec ça qu’elle va se réveiller, avec ce poids qu’elle va passer la journée.

… et paradoxalement, on croit connaître les gens qu’on suit sur les réseaux
Je pense que quand on prend la liberté de juger une personne, ses actes et ses paroles, c’est largement dû au fait qu’on pense en avoir le droit. A force d’échanger, de les voir à la télé ou dans des vidéos, on a l’impression de savoir exactement qui sont réellement ces personnes et pourquoi elles font telle ou telle chose, alors qu‘on se fout un bon gros doigts dans l’oeil, si vous voulez mon avis.

On passe beaucoup tellement de temps à espionner leur vie rendue publique, qu’on pense qu’on en fait partie, mais rien de tout ça n’est vrai. On n’a aucun droit sur ces personnes, comme on ne les laisserait pas avoir quelque droit que ce soit sur nous. Donc finalement, ça tombe sous le sens non ?

Bon, c’est la deuxième fois que je reviens sur le sujet mais ça me tracasse parce que tout ça, c’est beaucoup trop de négativité pour tout le monde que ce soit pour ceux qui s’en prennent plein la gueule ou pour ceux qui se passent du temps à agir d’une manière qui ne leur apporte rien…

Je sais même pas si je fais bien d’essayer d’apporter mon mot, à plusieurs reprises je ne récolte que des messages haineux de la part de personnes qui ne se remettent pas en question une seule fucking seconde mais je ne peux pas m’en empêcher #teamrésistance (lol)

C’est tout pour moi aujourd’hui, bonne soirée ♥

Article similaire : “#YOULOOKDISGUSTING, LE DROIT À L’IMPERFECTION / RIGHT TO IMPERFECTION !” ici

 

Cet article a 0 commentaires

  1. je suis contente que tu partages mon incompréhension ! Oui, j'ai demandé à Hélène ce qui se passait, mais aucune réponse, elle m'a bel et bien viré de son groupe de lectrices… C'est dommage, car si je n'aime pas du tout la personne (elle manque vraiment beaucoup de bienveillance, moi qui lit tous les comm, que je trouve si intéressants, car ses lectrices font beaucoup dans la richesse de son blog, je t'assure qu'elle est coutumière de la claque en pleine poire pour des broutilles) trop soupe au lait, j'aime en revanche beaucoup ses articles et le ton du blog. Pas grave, je lis, et si je veux laisser un commentaire, pour répondre à une autre lectrice car je ne prendrais plus le risque de froisser Sa Majesté, j'ai tout simplement créer un autre pseudo avec une autre adresse mail ! bises, Iris

  2. Ecoute, je suis allée voir ce ton commentaire sur le blog, ainsi que les réponses et je ne comprends pas pourquoi ton mail aurait été bloqué, c'est peut-être une erreur de sa part, tu devrais lui envoyer un mail !D'ailleurs n'hésite pas à commenter avec ton si joli prénom (j'aurais adoré porter le nom d'une fleur moi aussi, arff…) pour que je puisse te reconnaître !Merci infiniment pour mon blog, ça me fait si chaud au palpitant, t'imagine même pas !Big LOVE !

  3. Merci de ton soutien ! Je suis tout à fait d'accord avec toi, les blogs c'est pour les lectrices un moment entre parenthèses qu'elles s'accordent, pour prendre du plaisir parmi de jolies choses et belles tentations. Pourtant celle que tu as reconnue, si elle ne va pas jusqu'aux insultes (dieu merci !!), mouche assez souvent et très brutalement ses lectrices. Je me souviens d'une fille qui lui avait dit "au revoir ma belle" et qui s'en était pris plein la tête au motif "qu'on ne se connait pas et tu n'as pas à te permettre de telles familiarités". J'avoue que j'avais été choquée par sa virulence face à quelqu'un qui se voulait juste amicale… Et pour parler de mon cas, j'ai carrément été bannie du blog (c'est à dire qu'H a mis mon mail en indésirable, ne me permettant plus de commenter aucun post) car j'ai osé raconté ma mauvaise expérience au Derma Center, peu de temps avant l'événement qu'elle y organisait, ce qui a du lui faire craindre de mauvaises retombées pour sa collaboration avec la marque. Tu peux regarder par toi-même que mon commentaire, sous le pseudo Iris, dans l'article sur Darphin, derma center et clarisonnic, à la fin, était pourtant tout à fait mesuré de ma part. Je suis encore "traumatisée" par cette injustice. Remarque, cela m'a permis de trouver d'autres blogs, comme le tiens, où on se sent vraiment beaucoup mieux ! Continue comme ça, la bienveillance et le partage sont des valeurs à encourager. Merci à toi et longue vie à ton blog !

  4. J'ai moi aussi été déjà "refroidie" par une Youtubeuse sur Instagram, du coup j'ai cessé de la suivre et basta. Je suis d'accord que c'est décevant parfois (si tu parles d'Hélène de mbdf, je n'ai jamais vu ça chez elle mais bon je ne lis pas tous les commentaires de TOUS les articles alors c'est fort possible) malheureusement parfois il y a une volonté d'être clair qui peut se transformer en un ton tranchant. Après je pense qu'Enora aurait préféré mille fois se faire refroidir par une blogueuse qu'insulter et laminer par 15 000 Personnes sur Twitter où personne ni ne modère les messages, (ou très peu) ni ne se remet en question d'où l'anarchie et la violence carrément pire que celle de certaines blogueuse)/youtubeuse. En tout cas j'en ai jamais vu aucune insulter ses abonnées/lectrices de putes ou autres, même si c'est arrivé dans le sens inverse.En tout cas je suis désolée si tu t'es sentie attaqué par une blogueuse, l'esprit du blog étant basé sur l'échange et la convivialité, c'est vraiment dommage :)Je te fais des bisous ! 🙂

  5. Je suis d'accord avec toi, c'est horrible ce genre de chose. Mais tu n'as pas besoin d'aller sur ces sites pour voir la méchanceté à l'oeuvre : une de mes blogueuses beauté favorite très connue, que tu suis aussi, se permet des réponses aux comm déposés par ses lectrices, pourtant toute en admiration béate devant elle (en même temps, vu comment elle filtre les commentaires, on n'a qu'une version des réactions) à la limite de l'impolitesse et de l'agression, souvent parce qu'elle prend les choses au premier degré face à des filles qui se permettent un peu d'humour ou simplement ne partagent pas son avis, mais l'exprime pourtant avec doigté et sans aucune attaque. Notre amie commune me choque très souvent et je me demande toujours pourquoi son manque de bienveillance ne lui fait pas perdre de lectrices et pourquoi les marques qui la soutiennent, comme Urban decay qui lui a payé une super escapade à New-York dernièrement, ne s'en émeuvent pas…

Laisser un commentaire

Fermer le menu