Tu sais que c’est l’automne quand …

L’automne est donc arrivé le 22 septembre, à la place du 21 ce qui a foutu le bordel dans la tête dans la tête de tout le monde comme si la Terre s’était ouverte en deux. No panic les gars, tout va bien on a toujours quatre saisons. Oui, même la pizza.

J’avais envie de vous dire ce que de quitter l’été me fait à moi, ces petites choses que je remarque car elles me font sourire ! Donc, tu sais que c’est l’automne quand… 

• … tu te réveilles avec une soudaine envie de te remettre à boire du thé bien chaud (cf ma story Snapchat il y a quelques jours), si possible avec un goût bien automnal comme orange-cannelle. Ça ne se manifestera peut-être pas sous la forme d’une tasse de thé pour toi, mais plutôt sous celle d’un chocolat chaud, d’un nuage de lait dans ton café… Mais si, tu sais bien, ce qui t’aide à retrouver toute ta volonté lorsque tu dois t’extirper de chez toi pour affronter le monde et le temps qui définitivement, deviens de plus en plus pourri !
• … les chaussettes et les collants font leur grand retour d’un passé qui t’a l’air si loin que tu commences par enfiler tes bottines pieds nus avant de te rendre compte que non, finir la journée à moitié éclopée, ça te parle pas. Bon allez, pour celle-ci on a encore quelques jours de rab’ mais les sandales vont bientôt retrouver leur place sombre et poussiéreuse. A l’année prochaine !
• … tu retrouves ta peau grasse et tes poussées d’acné à cause du stress de la rentrée. BON DIEU ça ne m’était pas arrivé depuis des mois – QUE DIS-JE – des années d’être si stressée que je dois me coltiner un lavage de cheveux PAR JOUR. Moi qui commençais à me la couler douce, ni le rhassoul ni le shikakaï ne peuvent rien pour moi. Je vais devoir travailler sur moi-même ou bien je suis condamnée au crâne gras et à la face bourgeonnante jusqu’à l’été prochain …
• … dans ton sac fourre-tout a désormais sa place un parapluie ridicule qui va certainement se retourner et s’auto-détruire à la première bourrasque. Un autre preuve qu’on est bien en automne : je m’en suis déjà servie deux fois. Bienvenue en Gaule.
Et là tu vois je pense à ma mère qui faisait la météo mieux que personne et qui me disait toujours “Prends un parapluie il va pleuvoir !” et moi qui n’en faisait qu’à ma tête et qui rentrait à chaque coup, tellement trempée que j’étais bonne à essorer. Aujourd’hui, je suis un adulte : je prends mon parapluie. Merci Maman.

• … tu peux recommencer à accessoiriser tes tenues avec une écharpe ou un foulard (pour les chanceux :’D) (oui je viens de faire une émoticône keskya? ) J’ai déjà reçue ma première écharpe tricotée main par ma grand-mère. Oui, j’ai 19 ans. Et encore t’as pas vu le plaid mesurant 2mx2m que j’ai à la maison. Ah non mais on est sur une approvisionnement régulier ! Faut pas être jaloux, orrh…

 

• … la crainte du makeup qui dégouline à cause du soleil qui te fait transpirant comme un boeuf obèse disparaît pour laisser sa place à la crainte du makeup qui se liquéfie à la moindre goutte de pluie. Vive le climat tempéré. (c’est pas trop le mot qui te rappelle tes vieux cours de SVT ça par exemple ?!)

…ton feed Instagram commence à te sembler trop bleu, trop froid, trop estival et qu’il te vient des envie de feuilles mortes, de sombre et de nature automnal. D’ailleurs, si vous me suivez là bas, attendez vous à en avaler tout rond parce que c’est ma saison favorite pour les photos de nature!

J’espère que ces petites pensées vous auront plu et surtout fait sourire !
Et pour vous, c’est quoi l’automne ?

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu